Andorramania - Andorre

Principat d'Andorra
La Principauté d'Andorre
El Principado de Andorra
The Principality of Andorra
Principado de Andorra -  Português
Het Prinsdom Andorra
Das Fürstentum Andorra
Chinese - ANDORRA
Andorramania > Art , culture et curiosités en Andorre > Brève histoire de la Principauté d'Andorre



BRÈVE HISTOIRE D'ANDORRE





3000 Av.J.C. pendant le Néolithique
Des groupes réduits de gents vivent à l’intérieur de grottes près de la rivière Valira, comme la "Balma de la Margineda". D’autres groupes se sont installés dans des grottes du sommet de Pal, le Roc de Llunsí, à la Massana et à Arinsal.
Les andosins du siècle I Av.J.C.
C’est précisément au siècle I Av.J.C. dans le récit du grec Polibe sur le passage du carthaginois Hannibal par le fleuve Ebro en Espagne, qu’on constate la première citation historique sur les futurs andorrans, alors appelés "andosins".


Année 839. Les six premières paroisses andorranes
Après la dévastation de l’Urgell et de sa cathédrale par les arabes, on y érige une nouvelle, consacrée à Santa Maria. C’est lors de sa consécration que les habitants vont lui livrer les six paroisses de la Vallée d’Andorre: "la paroisse de Lòria et Andorre, avec Santa Coloma, et celles de la Maçana, d’Ordino, d’Encamp et de Canillo, avec toutes leurs églises et leurs possessions grandes et petites.".

XIe et XIIe siècles. Epanouissement de l’art roman
Le style roman-lombard s’étend partout en Andorre en laissant des échantillons à son passage, tels que l’église de Sant Romà de les Bons, où l’on a retrouvé les gloses catalanes les plus anciennes dont on ait connaissance.

Le 8 septembre 1278, à Lleida...
C’est à cette date que nous pouvons établir l’origine de l’institution de la Coprincipauté, plus précisément lors de la signature d’un traité, connu sous le nom de Paréage, entre l’Evêque d’Urgell et le comte de Foix.
Le Paréage, bien qu’il reconnaissait la suprématie de l’église d’Urgell, représentait aussi une augmentation remarquable de l’autorité des comtes de Foix sur l’Andorre. Ce fief deviendra petit à petit un domaine indivis, à parité de pouvoirs et d’attributions, partagé entre deux co-seigneurs.

11 février 1419, à la Seu d’Urgell...
A lieu le Conseil de la Terre, assemblée formée par certaines personnes représentants du peuple et veillant à celui-ci.
Avec le Conseil de la Terre, l’esprit de nation s’éveillera en Andorre. Dorénavant, il va exister, en plus des différentes paroisses, un centre supérieur surgi de la propre terre. C’est ainsi que l’Andorre fera ses premiers pas dans les Temps modernes.

XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, une Andorre à vocation neutre et indépendante
Tout au long des XVIe et XVIIe siècles, l’Andorre obtient des
coprinces -épiscopal et français- ainsi que de la monarchie espagnole, tout un ensemble de privilèges aussi bien juridiques que mercantiles.
Au début du XVIIIe siècle, l’Andorre a su maintenir sa neutralité pendant la Guerre de Succession espagnole, qui d’ailleurs aura de graves conséquences sur la Catalogne.

1789, la Révolution Française
La Révolution Française place l’Andorre entre deux puissances -la France et l’Espagne- des adversaires et toujours en conflit. Napoléon I signe un décret par lequel sont rétablis les postes de Viguier et de Bayle français, la redevance annuelle de la qüèstia ainsi que les exemptions de douane qui avaient été octroyées quelques années auparavant par Louis XV.

22 avril 1866, la Nouvelle Réforme
Le Conseil de la Terre est à l’origine du Consell General, actuel parlement de l’Andorre. Il a été constitué en 1866, date du décret de "Nouvelle Réforme", processus de modernisation, entre autres, du système électoral et début de la démocratisation du pays.

XXe siècle
1933 est une année de tensions politiques et sociales. Le tribunal de Les Corts destitue le Consell, les délégués permanents des coprinces convoquent des élections et accordent le droit de vote à tous les hommes andorrans âgés de plus de 25 ans.

Vu le besoin de restructuration politique qui s’éveille lors des années 70, en 1982 est établi le premier gouvernement de l’Andorre en tant qu’organe exécutif.

Avec la Constitution, ratifiée le 14 mars 1993, l’Andorre devient un Etat de droit, démocratique et social, sous un régime de coprincipauté parlementaire. Ce nouveau statut ouvre les portes à la consolidation de la présence internationale de l’Andorre.

L’Andorre est admise à l’ONU comme membre de plein droit en juillet 1993 et, par la suite, à d’autres organismes internationaux tels que le Conseil de l’Europe, l’UNESCO, l’OMS et l’OSCE. Dans cette même voie, l’Andorre a déjà établi des relations diplomatiques avec 72 pays et elle a présenté ses lettres de créance devant plusieurs pays et organismes, avec l’obtention jusqu’à présent de 13 représentations diplomatiques.











| Sites partenaires Andorramania®
Pas-de-la-Casa.com : Le portail du Pas-de-la-Case

contador de visitas